© 2019 By Mad TURPIN

#PitBikeQuebec

Garder sa Pit Bike en santé

August 30, 2016

Bien souvent, suivant l'achat d'une Pit Bike la plus grosse partie des dépenses est bien entendu l'entretien de celle-ci.

 

Nos amis Français, qui ont une très bonne longueur d'avance par rapport au Québec, ont réalisé des tests et même jusqu'à les approuvés. Voici les précieux conseils qui sont ressortis (source: http://blog.wkx-racing.com/10-conseils-pour-economiser-sa-pit-bike-et-des-euros/): 

 

N'hésitez pas à visiter la boutique en ligne de WKX RACING

 

Ne pas laver sa pit bike avec un moteur chaud :

 

Vous venez de terminer une bonne session de roulage, moteur chaud à souhait, avec quelques tâche de boue et vous vous dites "Ho non faut je la clean now".  Ce n'est pas un bon réflexe "Jean-Roger". il est préférable de laisser la température redescendre un peu. La raison est que le changement de température chaud-froid trop rapide peu causé une déformation de la matière et peu endommager votre moteur. Il en est de même lorsque vous voyez une belle grosse flaque d'eau... oui je sais c'est cool mais...  

 

Faire sécher sa pit bike après lavage :

 

Juste après votre session de lavage, il est fortement conseillé de la sécher. Pourquoi ? tout simplement parce que l'eau s'incruste un peut partout dans les moindres petits recoins de votre moteur. Surtout si vous le laver avec une laveuse à pression l'eau s'infiltre plus facilement. Le mieux c'est de le faire à la soufflette sans  trop insister sur les seals. Ou le faire aux chiffons. Petit conseil supplémentaire, souvent après le lavage et séchage, j'enlève le cover qui cache l'allumage afin de le laisser respirer à l'air libre, ça pourrait éviter des problèmes d'allumage.

 

Graissez les éléments de votre pit bike:

 

N'oubliez pas de graisser votre chaîne avant chaque session.

Il est également important de vérifier la graisse des axes, bearing... tout ce qui pivote sur votre pit bike. Cela peut préserver votre mini plus longtemps

 

 

Vérifier les suspensions :

Assurez-vous que les axes sont propres afin de ne pas d'endommager les seals.  La boue fait effet de papier sablé sur ces seals.

Faites régulièrement un check up de vos seals de fourches et de votre shock arrière.

 

Faites chauffer votre pit bike avant une première session de roulage :

Comme avec tout moteur thermique, il est conseillé de toujours faire chauffer son moteur à froid. Trop de riders démarrent leur mini moto et «soudent les gaz» d'entrée de jeu. Ce qu'ils ne savent pas (du moins au départ, car après l'addition est souvent salée avec une usure prématurée ... ), c'est qu'un moteur de pit bike doit monter à une certaine température pour avoir des performances optimales et surtout pour ne pas s'user prématurément. Et oui, si dès que vous démarrez votre moteur, vous accélérez à fond et que vous entamez le track poignée en coin, il y a des contraintes thermiques qui vont irrémédiablement user votre moteur. Les conséquences peuvent être graves, comme une ovalisation du cylindre, une usure conséquente des segments ou purement un bris d'axe de piston ou de soupape. Donc, il est vraiment impératif, de faire chauffer au point mort le moteur de son dirt bike pendant au minimum une minute (deux c'est mieux !). Et comment fait-on? Tout simplement en donnant de petits coups de gaz lents. Au début à mi-gaz, puis en accentuant jusqu'à mettre les pleins gaz au bout de deux minutes. Après on enclenche le premier rapport (en poussant ok!) et on peut y aller sans arrière-pensée...

 

 

Évitez les surrégimes ... passé les vitesses :

Saviez-vous qu'en restant trop dans les tours (surrégimes ou hauts régimes), vous allez moins vite et vous abîmez le moteur de votre pit bike? Et oui, si on observe une courbe moteur après un passage au banc de puissance, on se rend compte que lorsqu'on atteint les hauts régimes en maintenant un rapport et que l'on ne passe pas la vitesse supérieure, la courbe redescend et on perd des chevaux à la roue arrière! Il y a beaucoup de pilotes qui croient qu'en restant par exemple sur le second rapport en faisant« crier» le moteur, ils vont aller plus vite! C'est faux! Quand on a atteint le haut régime avec un rapport, et si la partie du tracé du track le permet, il faut s'empresser de passer la vitesse supérieure! N'attendez surtout pas que le moteur de votre dirt bike soit à l'agonie avec les soupapes qui s'affolent, pour changer de vitesse. On change de rapport dès qu'on est dans les tours. C'est beaucoup plus efficace et en plus ça permet d'alléger les contraintes sur le moteur. Lorsque les soupapes « s'affolent» lors des hauts régimes soutenus, il y a un risque qu'elles cèdent. Si c'est le cas, préparez le porte-monnaie... Autant éviter cela, en passant un rapport! Dans les jumps, il y a des pilotes qui aiment rester accélérés, créant un surrégime. C'est une erreur, car là aussi ça impose de grosses contraintes au moteur de la mini moto, et dans les airs, les gaz ouverts ne font pas aller plus vite ...

 

Préserver sa boîte de vitesses :

 

La boites de vitesses est composées de gears, shafts et de bearing. Généralement, l'embrayage est là pour harmoniser l’enclenchement en douceur de toutes ces pièces ensemble. Lorsque la pit bike est à l’arrêt et que nous voulons mettre en premier rapport, il arrive parfois que ces composants ne sont pas tout à fait aligner correctement et rend l'enclenchement difficile et endommage la boite de vitesses. Pour préserver la boîte de vitesses il est conseillé de pousser sa pit bike sur quelques mètres afin d'aider aux gears de s'enclencher tout en douceur.  

 

Relâchez légèrement les gaz en passant les vitesses :

En motocross et pour gagner des centièmes, on passe généralement les vitesses "à la volée" comme on dit! C’est quoi ça? C’est simple, il suffit de rester les gaz ouverts en grand, et de passer les rapports sans couper. Les contraintes sur la boîte sont énormes mais sur une grosse moto de cross prévue pour cela, il n'y a pas de conséquences néfastes pour la pignonerie. Mais pour une dirt bike, ce n'est pas la même. Et oui, en mini moto il faut un peu rendre la main et couper légèrement les gaz pour ne pas abîmer sa boîte de vitesses lors du changement de rapport. Les top-pilotes en pit bike qui rident en finale du championnat de France, peuvent se le permettre, car la plupart du temps ils refont leur moteur entre chaque course. Pour les amateurs, les 99 % des utilisateurs en somme, il vaut mieux éviter de rester «wide open » (les gaz en grand) lors du passage d'un rapport. A moins que vous aimiez démonter votre boîte et que vous adoriez dépenser des Euros inutilement (en plus pour gagner 10 centièmes au tour... ).

 

Soyez doux avec le sélecteur de vitesses :

En effet, la plupart des casses de boîtes de dirt bike sont dues à des passages de rapports trop violents. Si on est un bon gros «bourrin » et qu'on met de grands coups de pied dans le sélecteur, il y a 100% de chances qu'à l'intérieur de vos carters moteur, les pignons s'abîment et qu'à la longue, soit vous accentuez les points morts entre chaque vitesse, soit vous cassez un pignon, une fourchette ou un axe (ou tout simplement vous allez tordre l'arbre de sélecteur ... ). Donc, comme avec la copine (ou le copain !), on y va en douceur! Une petite flexion du pied gauche est suffisante, pas la peine de prendre son élan et d'y aller à grand coup de botte en enlevant le pied du repose pieds! Car si l'on insiste, au mieux, vous allez tordre le sélecteur ou son arbre, et au pire vous allez endommager la boîte de votre pit bike (ou même la casser !). Pensez aussi à surtout bien tirer complètement sur le levier d'embrayage juste avant le passage du rapport (jamais après, hein !). Ne faites pas comme en motocross où les pilotes «oublient» parfois d'utiliser l'embrayage lors du changement de vitesses. Ici on est en mini moto, et nos boîtes ne sont pas étudiées pour encaisser ça ...

 

Please reload

Posts à l'affiche

5 courses maintenues pour Pit Bike Québec

April 19, 2017

1/6
Please reload

Posts Récents